Le blog de Kallirrhoe : pensées autour la culture de l'information

Professeure-documentaliste, je partage mes réflexions sur la profession. Veille documentaire sur les sciences de l'information, les sciences de l'éducation, les bibliothèques.

27 mars 2008

Utiliser l'actualité pour aborder une thématique difficile : la mort en philosophie.

Vu dans le cafépédagogique du 27 mars 2008 : "Voici qu'aujourd'hui, avec l'affaire Chantal Sébire, l'attention se focalise moins sur l'énigme de la mort que sur les conditions du mourir. L'on assiste alors à la promotion du « mourant ». Cette nouvelle catégorie magnifie autant qu'elle exile celui qui meurt. Elle le somme de se conformer à un idéal de maîtrise en adéquation avec l'idée illusoire d'un individu transparent à lui-même Celui-ci doit définir solitairement la dignité et la valeur de sa vie ainsi réduites à n'être qu'une convenance personnelle." Le site académique de Nantes publie un beau dossier sur la question de la mort et des conditions du mourir.

 

Dossier particulièrement original parce qu'il s'ouvre sur une série d'entretiens podcastés où s'entrecroisent les points de vue du médecin, du psychanalyste, du philosophe et du sociologue. Il s'appuie aussi sur une sélection de textes remarquable (Kant, Saint Augustin etc.). Enfin, puisqu'on est bien sur un site pédagogique et vivant, le dossier s'achève sur des sujets de dissertation. "Le rôle de la philosophie est-il de nous faire oublier la mort ?"

Posté par Kallirrhoe à 12:07 - Didactique & Pédagogie - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire