Le blog de Kallirrhoe : pensées autour la culture de l'information

Professeure-documentaliste, je partage mes réflexions sur la profession. Veille documentaire sur les sciences de l'information, les sciences de l'éducation, les bibliothèques.

12 septembre 2008

Cuisine en Angleterre

Un manuel scolaire de recettes sera distribué à cette rentrée aux collégiens anglais de  11 ans pour faire baisser l'obésité. L'apprentissage de la cuisine sera donc au programme de cette rentrée scolaire.
Je trouve personnellement dommage que des cours de travaux manuels manquent à notre éducation. J'aurai bien aimé pouvoir apprendre à cuisiner ou à coudre, plutôt qu'insister sur des cours parfois trop théoriques s'avérant parfois peu utiles pour notre avenir professionnel (bien qu'alimentant notre culture générale).
Et vous, qu'en pensez-vous??

Posté par Archidoc à 19:07 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

    les programmes des fondamentaux sont déjà tellement chargés que je vois mal comment intégrer une "nouvelle matière". Par contre, le proposer comme option/activité (cf. théâtre) entre 12h et 14h ça me parait une bonne idée.

    Posté par Eva, 13 septembre 2008 à 09:28
  • Réponse

    C'est sur... je parlais de le mettre à l'école mais pas forcément dans les fondamentaux... Tu as bien fait de le préciser!

    Posté par Archidoc, 13 septembre 2008 à 14:40
  • Je ne pense pas que les activités manuelles soient d'une importance exceptionnelle dans les programmes scolaires comme ils sont conçus actuellement. En plus ceux ci sont déjà très chargés. En primaire, l'accent est encore mis sur les activités manuelles mais progressivement cela disparaît. Il est vrai que sous forme d'option cela pourrait être intéressant, dans certains établissements spécialisés cela doit exister.(arts visuels etc...) C'est sur que les filières ont tendance à se généraliser... empêchant ainsi les élèves de choisir une orientation dans un domaine qui leur plaît particulièrement. D'un autre côté, les élèves, en tout cas pour ceux que j'ai pu rencontrer, ne se soucient pas vraiment de leur avenir au lycée, en seconde cela paraît trop lointain pour eux, ils ont tendance à vivre au jour le jour. Bien sur ce n'est pas une généralité.

    Posté par kallirrhoe, 14 septembre 2008 à 21:47

Poster un commentaire