Dans UniversitéMag, Alexandre Serres nous propose son analyse sur les pratiques numériques des étudiants et les solutions nécessaires de formation pour des élèves qui développent des mésusages informationnels. Une nouvelle fois il met en garde contre les idées reçues : L’appropriation massive des TIC par les nouvelles générations et l’acculturation informatique spontanée des étudiants induisent un certain nombre d’illusions, quant à leur maîtrise réelle des outils informatiques et leur autonomie informationnelle. Une formation reste nécessaire, les étudiants, élèves, doivent être formés à l'utilisation d'Internet qui nécessite non seulement des compétences techniques mais aussi des compétences intellectuelles afin d' en faire une utilisation pertinente.

"Mésusages informationnels avec la pratique massive du copier-coller, le réflexe Wikipedia ou la « googlisation », arrivée de la génération « native du numérique » et exacerbation des clivages entre culture numérique et culture universitaire, absence de véritable culture informationnelle… : la question de la formation des étudiants à la maîtrise de l’information, et surtout celle des contenus de cette formation, se pose aujourd’hui de manière particulièrement vive.

Parmi les nombreux défis que pose la révolution numérique à l’Université (questions des  équipements, de la transformation des pratiques pédagogiques, de la formation des enseignants, de la production et de la diffusion des ressources numériques, etc.), il en est un qui reste trop souvent oublié ou minoré : celui de la formation des étudiants à l’information. Ainsi, hormis une brève référence à la formation des étudiants de 1ère année aux ressources numériques documentaires lors de la semaine de pré-rentrée et la proposition de « développer une action forte contre le plagiat », cette thématique est peu présente dans le récent rapport Université numérique , par ailleurs très pertinent dans ses propositions et dans son analyse des freins à l’appropriation des TIC à l’université."

Lire l'article