Le blog de Kallirrhoe : pensées autour la culture de l'information

Professeure-documentaliste, je partage mes réflexions sur la profession. Veille documentaire sur les sciences de l'information, les sciences de l'éducation, les bibliothèques.

15 décembre 2008

Xavier Darcos diffère la réforme du lycée face à la contestation

Le point.fr "Depuis Ramallah, où il est actuellement en visite officielle, le ministre de l'Éducation a affirmé au   Point qu'il préférait reporter la réforme du lycée, afin de ne pas courir le risque de voir cette réforme constituer l'étincelle qui mette le feu aux poudres. Les discussions vont donc reprendre prochainement avec les syndicats. Selon Xavier Darcos, la réforme devrait concerner cette fois l'ensemble des classes de lycées, et non la seule seconde.
Parti vendredi pour une visite en Israël et en Palestine qui a duré trois jours, il s'est longuement entretenu au téléphone tout au long de ses visites avec Claude Guéant, secrétaire général de l'Élysée. Le ministre, qui a démenti catégoriquement l'information sortie du     Figaro   selon laquelle l'Élysée lui aurait demandé "d'approfondir le travail d'explication sur le lycée", soutient au contraire que c'est lui qui a proposé au Président de se donner davantage de temps et de ne pas courir le risque de voir cette réforme devenir l'étincelle qui mette le feu aux poudres. "L'opposition devra trouver autre chose", a-t-il confié.
  Les lycéens maintiennent leurs manifestations    
    Dès l'annonce de ce report, le nouveau secrétaire national PS en charge des questions d'éducation, Bruno Julliard, a exprimé sa "satisfaction". Dans     une interview exclusive au point.fr   , l'ancien président du syndicat étudiant Unef assure cependant que "la priorité doit être de renoncer aux 13.500 suppressions de postes prévues dans l'Éducation nationale." Bruno Julliard fait encore monter la pression : "S'il [Xavier Darcos, NDLR] ne renonce pas à cette saignée, le mouvement d'humeur et les manifestations se poursuivront après les vacances, et le report de la réforme du lycée n'y changera rien."
  De leur côté, les organisations lycéennes ont fait savoir qu'elles maintenaient leur mot d'ordre de manifestations pour jeudi, même si elles considèrent le report de la réforme de la seconde comme une "avancée", a déclaré lundi Lucie Bousser, présidente de l'UNL (Union nationale lycéenne), la première organisation lycéenne. Depuis la semaine dernière, plusieurs milliers de lycéens manifestent contre le projet de réforme des lycées. Quelques incidents ont eu lieu à Brest, Nantes, Vitrolles et Nancy, ainsi qu'à La Réunion, où un enseignant et un parent d'élève ont été légèrement blessés lors d'échauffourées dans l'enceinte d'un lycée professionnel. Des événements suivis de très près, aussi bien à l'Élysée qu'au ministère de l'Éducation nationale."

Voir aussi :
Yahoo news
Yahoonews2

Posté par Kallirrhoe à 12:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Coup de gueule

    Moi qui me réjouissais de voir qu'ENFIN on allait (en partie) proposer aux élèves des enseignements à la carte où ils pourraient CHOISIR les matières qui les intéressent, et non plus SUBIR par défaut des enseignements en fonction de leur projet professionnel...
    Visiblement la crise économique et les manifestations en Grèce ont eu raison de la réforme. Tout comme les réactions des lycéens (qui n'auraient PAS été touchés par cette réforme, je tiens à le souligner)manipulés par certains de leurs enseignants.
    Je m'accorde pour dire que la mise en place de la nouvelle seconde aurait été difficile, aurait supprimé des postes, n'a pas toujours été faite dans les règles... mais au moins, aurions-nous pu lui laisser une chance!
    Ce n'est pas à la rentrée prochaine que le changement arrivera (rentrée 2010 normalement), mais quelles seront alors les revendications?? Les français réclament du changement, mais manifestent dès que celui ci se profile...

    Posté par Archidoc, 16 décembre 2008 à 10:22
  • Oui enfin, le changement faut voir comment il se profile... une réforme pour laquelle les profs, principaux concernés, ne savent rien ou pas grand chose,et pour laquelle ils vont à la pêche aux informations dans la presse...(merci la tv de nous donner tant d'infos!)alors qu'il semble que ce soit eux qui devront à le rentrée appliquer les changements et s'adapter aux nouveaux contenus d'enseignements...Je ne trouve pas que les choses soient faîtes dans les règles de l'art... De plus, penser à la réforme de la seconde sans se soucier de celle des premières / terminales... mais en se disant on verra la suite plus tard, alors que le lycée est un cycle et qu'il y a une continuité...je trouve cela fort de café!...
    Affaire à suivre...

    Posté par kallirrhoe, 16 décembre 2008 à 20:40

Poster un commentaire