Le blog de Kallirrhoe : pensées autour la culture de l'information

Professeure-documentaliste, je partage mes réflexions sur la profession. Veille documentaire sur les sciences de l'information, les sciences de l'éducation, les bibliothèques.

29 septembre 2009

Le malaise persiste dans la profession d'enseignant -documentaliste...

Malgré les évolutions du métier, le malaise persiste dans la profession... renforcé peut être par le nombre toujours en augmentation de personnes non diplômées du concours qui obtiennent des postes au lieu que ces postes soient présents au concours...De plus, on demande aux documentalistes toujours plus de tâches qui ne sont pas présentes dans ses missions ou pire, qui ne relèvent pas de ses compétences propres. Car il ne faut pas l'oublier malgré ce que certains pensent, nous avons des compétences professionnelles qui peuvent vous surprendre!

3007859072_3422cc563dun article d'Annie Feyfant, du 24 septembre, publié sur le site de l'INRP met en avant le malaise ressenti par les enseignants documentaliste... Nous sommes en 2009, le capes à 23 ans... il est de plus en plus exigent et difficile au vu des évolutions des TIC, les compétences documentaires se sont élargies et deviennent ...quoi ... indispensables...? Pas pour tout le monde... où alors tout le monde est capable de les transmettre...
L'article met notamment le doigt, sur le problème persistant de la documentaliste et du CDi "annexe" de la permanence".
"Et c’est ce dernier point qui produit un « mini-buzz » dans le landernau des docs, à chaque rentrée scolaire.
Les forums professionnels foisonnent de messages pessimistes et désabusés dont l’objet est «Surveillant ou Professeur Documentaliste ?». Le fait de passer plus de temps à se demander combien d’élèves peut contenir raisonnablement le CDI, sans altérer la qualité du travail et de la lecture de certains élèves, tout en cédant aux pressions de « La vie scolaire », pour désengorger les salles de permanence, induit forcément beaucoup d’interrogations sur le métier et sur l’identité professionnelle du prof-doc."
"Ce malaise clairement identitaire est conforté par le fait que les enseignants documentalistes ne sont des enseignants que lorsqu’ils préparent et passent le CAPES. Ensuite, ils exercent un métier unique en son genre, évalués par des inspecteurs « vie scolaire », exclus des enquêtes et statistiques sur les enseignants, interdits d’indemnités pour heures supplémentaires, ignorés du rapport Pochard sur l’évolution du métier d’enseignant (2008), mais dont la polyvalence en fait aussi l’intérêt. " (merci ttcil^^)

Allez on avance, on arrive en 2010 on peut toujours espérer un changement... et puis le changement c'est nous qui devons le créer... il ne vient pas tout seul, il ne faut jamais baisser les bras, alors montrons de quoi nous sommes capables, et puis advienne que pourra!

Posté par Kallirrhoe à 08:43 - Métier enseignant documentaliste - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire