Le blog de Kallirrhoe : pensées autour la culture de l'information

Professeure-documentaliste, je partage mes réflexions sur la profession. Veille documentaire sur les sciences de l'information, les sciences de l'éducation, les bibliothèques.

27 janvier 2008

Allostérique, vous avez dit?

Le Laboratoire de Didactique et d'Epistémologie des Sciences de l'Université de Genève donne une présentation du modèle allostérique et des réfléxions qui s'organisent autour de lui. L'origine de ce terme provient de la biochimie et explique son sens : molécules enzymatiques, qui changent de formes suivant l'environnement dans lequel elles se trouvent.

La pédagogie au travers de ce modèle heuristique y trouve un sens :

" Ce qui constitue l'originalité de la pensée d'un apprenant       (ses conceptions) ce n'est pas la suite des idées qu'il a enregistrées,       mais les liens qu'il est capable d'initier et qu'il mobilise ; à       l'identique de ces protéines dont la spécificité fonctionnelle       n'est pas liée à la suite des acides aminés, mais aux       liens entre les chaînes qui déterminent le site actif.

 

La forme et la fonction de ces protéines sont modifiées       uniquement de l'extérieur par l'environnement. C'est ce dernier qui       les rend opérationnelles. De même, on ne peut agir directement       sur la pensée d'un individu ; l'enseignant, le médiateur favorise       l'apprendre en "jouant" avec un environnement didactique propre       à interférer avec les conceptions de l'apprenant." 

Posté par Kallirrhoe à 13:24 - Didactique & Pédagogie - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire