l_innovation_passe_par_l_experimentation

 

 Je viens de terminer d'écrire ma partie pour le rapport du PASI dont je vous ai parlé ici. Je vais publier régulièrement les différentes parties de ma réflexion. C'est un premier jet. Je reviendraI dessus probablement cet été. Merci de me faire part de vos remarques, commentaires

 

Le professeur documentaliste, rôle et place dans la mise en œuvre d'une expérimentation d'une classe de 6ème à évaluation par compétence : expérience et réflexions associées.

 

En documentation la question de l’évaluation se pose depuis plusieurs années sans avoir jamais trouvé encore de cadre de référence officiel validé par l’Education Nationale. De ce fait, rien n’est acté à l’échelle nationale, mais différentes expérimentations, référentiels se sont mis en place dans toutes les académies de France. La FADBEN, propose d’orienter les professionnels vers un référentiel, curriculum info documentaire et tente d’apporter une réforme des statuts et des textes au ministère, mais la priorité n’est pas encore sur ce terrain pour le gouvernement.

 

Pourtant, les textes officiels insistent de plus en plus sur la formation à la culture informationnelle. D’abord, le socle commun de connaissances et de compétences qui consacre un pilier à la maîtrise des TUIC (pilier 4), ensuite dans la mise en place de l’éducation aux médias pour permettre aux élèves de construire un savoir faire critique pour affronter la société de l’information telle quelle se dessine aujourd’hui.

Professeur documentaliste : une expertise professionnelle nécessaire

Pour les professeurs documentalistes, l’idée de participer à cette expérimentation est idéale : nous travaillons avec des compétences info- documentaires, et même si en début de carrière, je m’attachais encore à mettre des notes pour faire comme mes collègues et peut être légitimer mon statut d’enseignante, j’ai très vite pris le contre pied de la note qui à mon sens n’apportait pas grand-chose de constructif dans l’acquisition des savoirs des élèves. Aussi, mes recherches personnelles et mon expertise quant à la construction de grilles de compétences s’avéraient être un atout dans l’expérimentation.

Par ailleurs, ma place dans cette expérimentation s’est avérée légitime pour d’autres raisons : dans mon établissement les enseignants ont l’habitude de travailler avec le professeur documentaliste. Ils construisent beaucoup de projets. Ainsi, mon rôle en tant que professeur documentaliste, tant par le fait que je suis présente plus longuement dans l’établissement (30h pour un temps plein) que les enseignants, donc plus disponible sur place pour tout le monde. Mais aussi par le fait que la formation à la démarche de recherche informationnelle est transdisciplinaire et favorise la mise en place d’un lien facilitant entre les différents acteurs pédagogiques. De ce fait, cette place privilégiée m’a permise dès le départ de l’expérimentation d’aider les enseignants à organiser des projets interdisciplinaires qui ont fait l’objet d’une expérimentation liée étroitement à celle de la question de l’évaluation. Pour les collègues, et l’administration, il était évident que le professeur documentaliste participe à ce projet.