Le blog de Kallirrhoe : pensées autour la culture de l'information

Professeure-documentaliste, je partage mes réflexions sur la profession. Veille documentaire sur les sciences de l'information, les sciences de l'éducation, les bibliothèques.

20 octobre 2011

Bien à toi Lise

"Plus jamais ça" mon collège s'associe au lycée Jean-Moulin de Béziers en ce jour de douleur, les enseignants portent un brassard blanc en hommage à Lise et feront une minute de silence cette après midi.

" Ma fille était devenue fragile, sans doute, mais elle restait un excellent professeur de mathématiques et aurait dû pouvoir continuer d’exercer. Son message désespéré était celui-ci : il faut refonder, à tout prix, une nouvelle et authentique école de la république, celle où primaient les valeurs du civisme et du travail. Celle où le professeur était au centre de tout. Celle où l’enfant du peuple pouvait devenir fils de roi." Le père de Lise Bonnafous.

Midi Libre

"Je suis enseignant dans le Morbihan, en lycée. Le drame de jeudi, qui m'a
profondément touché, et le black-out dans les médias depuis vendredi pose
question. Après avoir regardé les infos tout le week-end, j'ai pris la plume et
j'ai écrit ce texte. J'espère qu'il ne choquera personne car ce n'est pas le
but. Toute ma sympathie va aux collègues de Lise. Une de mes collègues s'est
aussi suicidée dans mon lycée en mars dernier.

A Lise.

Une
collègue s’est suicidée.
Par le feu elle s’est immolée.
Mais à la tête de
l’Etat
On pense seulement –« Elysée ? moi !

Une collègue s’est
suicidée
Au milieu d’sa cour de récré.
Les politiques pensent pas à
ça,
‘Y pensent seulement –« Elisez-moi ! »

Une collègue s’est
suicidée.
Et des élèves l’auraient filmée.
Mais dans leurs pub’, les
syndicats,
Nous disent seulement –« Eh ! lisez-moi ! »

Une collègue
s’est suicidée,
Jeudi dernier dans son lycée,
Elle s’ra oubliée dans un
mois,
Dans les médias ? Et Lise ? émoi ?

Dans le Maghreb en
Tunisie
Un jour un p’tit marchand de fruits
S’était immolé lui
aussi.
Une révolution a suivi.
Et Lise, et toi ! Hé Lise ! et toi ?"

Posté par Kallirrhoe à 11:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire