Le blog de Kallirrhoe : pensées autour la culture de l'information

Professeure-documentaliste, je partage mes réflexions sur la profession. Veille documentaire sur les sciences de l'information, les sciences de l'éducation, les bibliothèques.

08 décembre 2008

Mon expérience en PLC2

Alors ça fait longtemps que je n'ai pas parlé de mon année de PLC2, je vais prendre le temps d'en parler un peu ce matin car j'ai un peu de temps....
Alors, je suis en lycée Général et Technologique, j'entame depuis quelques jours mon 4ème mois en tant que documentaliste stagiaire...et ce métier me plaît toujours autant!
Il y a deux semaines, j'ai découvert les classes de 1ère STG. Avec les profs nous avons décidé de faire un sensibilisation à l'Etude en première car cette épreuve qui est au bac est une épreuve assez lourde et très technique pour les élèves l'année suivante. Il doivent connaître et appliquer la démarche documentaire en sachant la justifier. C'est la démarche documentaire qui leur apportera la majorité des points. Du coup ,cette entrée est excellente pour travailler avec le documentaliste. L'enseignante d'info- com avec qui j'ai travaillé m'a présenté les textes officiels de la discipline qui précisent aux enseignants qu'un partenariat avec le documentaliste est nécessaire car il est spécialiste de l'information.
Cette première phase de formation est donc indispensable pour donner les outils aux élèves car il devront faire ce travail individuellement en terminale.
Pour travailler la démarche, nous avons fait une séquence de 3 heures où nous avons travaillé le questionnement du thème : comment passer du thème au sujet, ensuite nous avons présenté les outils de recherche :  BCDI, le thésaurus, Google, Exalead et Ixquick. Pendant la présentation les élèves ont manipulé les outils en faisant de petits exercices.
Ce qui est bizarre par rapport à cette formation c'est que les élèves ne doivent pas mettre le nez dans les documents... du coup cette formation est à mon sens un peu tronquée car on ne va pas au bout de la démarche. Il aurait été intéressant de faire une recherche sur un aspect du cours par exemple...
En tout cas, le travail avec ces classes est une superbe entrée pour les enseignants-documentalistes. Dans l'établissement où je suis cette année, cela a permis de créer des partenariats très intéressants et de construire progressivement une continuité des apprentissages documentaires de la seconde à la terminale avec ces classes. En seconde, à travers l'ECJS on fait une ré-initiation, on utilise les outils, en première on revoit et on approfondi certains aspects :thésaurus, en terminale on met en application toute la démarche.
Toutefois, un constat peu se faire lorsqu'on essaye de transmettre ces outils méthodologiques :  les élèves ne comprennent pas toujours l'utilité de ces outils, souvent, ils ont l'impression que c'est un travail supplémentaire plutôt qu'une réelle méthode pour aider dans la démarche. Je me suis vue judicieusement rétorquer par une élève lors d'une séance de travail sur le questionnement quintilien, une fois que le travail était presque terminé : "mais à quoi ça sert tout ça de détailler tout ça, je ne comprends pas!". Nous avons travaillé ensemble le questionnement du thème avec le 3QOCP et nous sommes allés assez loin dans le questionnement nous avons bien détaillé les possibilités. J'ai pu grâce à ce travail en commun leur montrer l'intérêt du questionnement. Comment, quand on explicite les termes, quand on a ouvert les différentes pistes du sujet, il est plus facile de trouver un sujet, de choisir dans ce panorama un axe qui nous intéresse. Il faut montrer aux élèves l'utilité de la méthode, leur faire prendre conscience que ce n'est pas un travail supplémentaire mais que cela leur facilitera la suite du travail. Si ce questionnement est bien construit au départ, ils ne se perdront pas dans les recherches, ils fixeront dès le départ leur besoin de recherche. Je leur ai montré aussi, que le questionnement ne s'arrête pas au thème il se poursuit avec le sujet. il faut refaire un questionnement du sujet pour retrouver les questions à ce poser. Cela apparaît aux élèves comme étant une montagne de travail...il faut essayer de leur montrer que si cette première étape est bien faite, le reste coulera de source.
Ces séances m'ont permise aussi de construire des documents outils. Là encore, il faut bien penser ces documents pour que les élèves puisse les réutiliser seuls,et les exploiter au mieux.

Posté par Kallirrhoe à 11:18 - Professeur stagiaire - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire