Le blog de Kallirrhoe : pensées autour la culture de l'information

Professeure-documentaliste, je partage mes réflexions sur la profession. Veille documentaire sur les sciences de l'information, les sciences de l'éducation, les bibliothèques.

17 novembre 2012

Mes lectures...

43608Pénélope Green Tome 1, La chanson des enfants perdus, Béatrice Bottet, Casterman, 2011, 15€

Résumé : "Penelope a 17 ans et elle est orpheline. Son père, James Alec Green, grand journaliste au Early Morning News, vient de mourir. La mort, Penelope connaît, hélas : elle a perdu son frère aîné, Jason, quand elle était enfant, puis sa mère et son petit frère. Penelope se retrouve donc absolument seule dans la grande maison gothique d’un quartier cossu de Londres avec sa gouvernante, Madame Black, et son chat. Mais avant de mourir, son père lui a transmis deux passions, celles du journalisme et de l’écriture. Penelope n’a pas l’intention de se morfondre chez elle et de trouver un mari qui la protégerait. Elle veut reprendre le flambeau de son père et devenir une grande journaliste.
Sa première enquête l’entraîne dans les bas-fonds de la capitale, l’East End, pour rouvrir un dossier mystérieux que son père avait appelé « L’affaire du 21 Foxglove Court ». La misère et la violence sont le quotidien des gens entassés là. Elle y rencontre un homme étrange et charismatique, infirme et musicien, Herbert Cox. Celui-ci recueille des enfants et leur apprend la musique. Ils peuvent ainsi jouer dans les rues pour gagner quelques pennies. Elle apprend aussi le drame qui a eu lieu à Foxglove Court : un jeune musicien y a été sauvagement égorgé. Elle trouve un mystérieux médaillon qui l’entraîne sur la piste d’un mystérieux club de gentlemen. Et puis, elle rencontre un jeune homme charmant, un marin français en escale, Cyprien Bonaventure. Les deux jeunes gens sympathisent, Cyprien devient le garde du corps de la jolie Anglaise. Il aura fort à faire car le danger et la mort sont là, autour d’eux …" Résumé proposé par ricochet.

Mon avis :Cette histoire se situe dans les rues de Londres de la fin du XIXème siècle, Pénélope Green vient de perdre son père, un célèbre journaliste. Ce roman nous emmène à la rencontre d'une jeune femme intrépide qui souhaite reprendre la carrière de son père en devenant journaliste et en partant à la découverte de ses enquêtes. Ce personnage qui cherche à s'émanciper de l'image de la femme telle qu'elle est vécue dans la fin du 19ème siècle, on y croise d'ailleurs les suffragettes, mariée, femme au foyer etc... le texte est bien écrit, il décrit bien Londres à cette époque, il est léger tout en utilisant un vocabulaire riche et en amenant rapidement les éléments de l'histoire pour ne pas s'ennuyer. L'autre personnage Cyprien, est aussi très attachant, ils forment ensemble un beau duo, et on imagine plus pour la suite. Pénélope Green semble être la nouvelle héroine voyageuse et exploratrice à l'instar de Philéas Fogg.

 

Ce qu'ils en disent :

Ricochet "Voici un excellent roman, qui allie une plume très alerte et inspirée, avec une histoire passionnante à plus d’un titre."

Le Figaro : "L'auteur dépeint avec beaucoup de fraîcheur les tribulations d'une apprentie reporter qui cherche à s'émanciper d'une condition féminine dictée d'avance dans cette Europe de la fin du XIX e siècle."

Posté par Kallirrhoe à 13:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire